Macarons Framboise

Maintenant que vous êtes un pro des macarons, il est temps de commencer à s’amuser avec les goûts et les couleurs !

L’avantage de ces petites friandises-mignardises-chic-et-choc, c’est qu’elles peuvent être concoctées à toutes les sauces ! On appelle ça… la ganache…
Facile à exécuter (la plupart du temps, nous ne sommes pas à l’abri d’échecs de ce côté la non plus) elle est tout aussi importante que les coques des macarons.
C’est elle le « ciment » de cette pâtisserie, celle qui va lui donner son goût unique en venant se marier subtilement et délicatement aux saveurs des coques. Alors ne la négligez JAMAIS. Vous risqueriez de vous en mordre les doigts, si vous veniez gâcher tout votre travail par une ganache quelconque voire trop liquide !

Allé on se détend, ça devrait bien se passer, j’ai « essuyé les plâtres » pour vous ;)

recette1

Pour la recette des coques c’est ici .

Sur demande de mon beau-frère, je suis partie sur une recette fruitée, aux framboises. Jusqu’à présent, j’ai toujours des petits soucis avec les ganaches aux fruits, qui je trouve, ramollissent énormément les macarons. C’est pourquoi, je favorise les ganaches aux fruits/chocolat. Alors certes, c’est plus gourmand, mais le chocolat permet d’obtenir une ganache bien ferme, facile à étaler, et donne aux macarons une texture imbattable. Je sais pas comment vous expliquer, il faut goûter hein !

Ingrédients pour la ganache :
150 gr de framboises fraiches ou surgelées
180 gr de chocolat blanc
60 ml de crème liquide

N’ayez crainte, frileux pâtissiers, vous verrez que le chocolat blanc, en grand seigneur, laisse toute sa place à la framboise.

Commencer par faire chauffer les framboises dans une casserole, puis passez-les au tamis afin d’obtenir un coulis.
Hachez le chocolat blanc.
Portez la crème liquide à ébullition, y  incorporer le coulis de framboise, puis verser le mélange bouillant sur le chocolat haché. Mélangez pour obtenir une crème onctueuse (ouiiiii ça y’est ! La fameuse ganache !)
La ganache s’évalue au gout et à l’œil, elle peut vous paraître trop riche en chocolat donc trop sucrée ou trop fruité donc acide, n’hésitez pas à ajuster. La pâtisserie c’est de la précision, mais c’est aussi de la créativité et une bonne dose d’adaptation.
Remplissez une poche à douille de ganache et placez là au frais plusieurs heures.

Vos macarons seront prêts à être garnis lorsque la ganache aura figé.
Préparez vos coques deux par deux, déposez la ganache au centre et assemblez.

Non! On ne les mange pas tout de suite, direction la célèbre boîte en fer et zou au frigo pour toute la nui. Je vous l’ai déjà dit, c’est tellement meilleur quand on patiente…

recette2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s