Pesto presto pronto !

Fidèle à moi-même, je pars dans toutes les directions.
Il me faut en moyenne 1h30 pour raconter une petite histoire parce que je ne sais pas faire de raccourcis (à l’époque du collège déjà, le prof de français me laissait gracieusement la récré pour terminer d’écrire mes énooormes rédactions… et voilà qu’elle recommence), à mon sens chaque détail compte, « aller droit au but » relève du don ; je suis une personne éparpillée.
Mais tout ça c’est de la générosité voyons ! Le don de soi !

Plus sérieusement, je ne sais pas où me mène ce début de blog (ni même si c’est sympa de me lire…?), mais je crois que le principal c’est de me faire plaisir. Alors oui, j’ai une passion pour les pâtisseries, mais lorsqu’une jolie recette s’épanouit dans ma cuisine et qu’en plus, elle sent divinement bon l’été, je trouve ça bien égoïste de ne pas la raconter ! Aaaah tout ça pour nous dire qu’elle va parler de salé …

Fière de mes racines italiennes et de ma passion pour le basilic, Mesdames, Messieurs, faites place au Pesto alla Genovese

 photo

La précision, c’est le maître mot en pâtisserie. Pour la cuisine, c’est une autre histoire.
Cette sauce a été élaborée en compagnie de mes chers parents, « à la volée » agrémentée d’une bonne dose de générosité italienne… En d’autres termes, des ingrédients mais pas de recette.
J’ai donc essayé de remettre tout ça dans l’ordre pour vous donner envie de préparer votre propre sauce au pesto, saine et efficace, facile et délicieuse, à manger à la petite cuillère et vu la dose d’huile d’olive, qui vous fera vivre, très, très longtemps :)

Ingrédients pour la sauce au pesto :
4 bouquets de basilic frais (c’est impératif, je serais intransigeante sur ce point)
50gr de pignons de pin
70gr de
parmigiano reggiano râpé
15 cl d’
huile d’olive
1/2 cc de gros sel
de l’ail (facultatif)

Comme ta grand-mère, tu sais te servir d’un mortier ? C’est le moment de se la jouer druide.
Tu ne sais pas ce qu’est un mortier ? Tu es nul, sors ton robot ;)

Lavez et mixez les feuilles de basilic avec le gros sel.
Les feuilles doivent devenir légèrement translucides.
Incorporez les pignons de pins et continuer de piler (mixer) l’ensemble.
Ajoutez le parmesan et l’huile d’olive, et mélangez bien. Ajoutez l’huile d’olive de manière progressive, elle fait office de liant, la consistance doit prendre l’allure d’une sauce au pesto (ouais je suis super utile comme fille), donc veillez à ne pas noyer le tout !

Versez le tout dans un bol et utilisez IMMÉDIATEMENT, mais avec des pâtes c’est meilleur, petit gourmand va’ !
Vous pouvez toutefois, garder le mélange pour plus tard, mais attentionj’aime bien mettre un petit coup de pression à la fin de chaque recette le pesto s’oxyde très vite, alors une fois versé dans un pot, recouvrez le tout d’une couche d’huile et conservez.

Pour finir, vous pouvez multiplier les doses à l’infini (et au delà) pour produire plusieurs pots, qui se conserveront très bien jusqu’à l’hiver.

photo 1photo 2

Ultime étape frémissante, faire bouillir l’eau des pâtes.
Chut… écoute, c’est L’Italie…
La sens-tu, l’odeur qui se dégage de la petite et romantique piazza italienne au crépuscule d’un soir de juin ?
L’entends-tu, l’accordéon qui raisonne au loin ?

Allez, je vous donne un petit coup de main …

Publicités

4 réflexions sur “Pesto presto pronto !

  1. An the Kat dit :

    Basilique comme Fourvière? Quelle jeune femme pieuse cette Yolanda! ^_^
    En tout cas, merci pour cette recette de famille, c’est rare de partager ses secrets… surtout quand ils ont l’air délicieux comme celui-ci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s